LEVIGOUREUX D.

Né dans le Pas de Calais, Daniel LEVIGOUREUX s’est formé aux techniques du vitrail à l’école des métiers d’Art à Paris. Il a été longtemps enseignant à l’Ecole Régionale des Beaux Arts puis à l’École supérieure d’art et de design d’Amiens.

En tant que peintre, il est d’abord tenté par l’abstraction géométrique, et pratique peinture et collages abstraits. Puis il s’intéresse à la peinture figurative de paysage, plaines, villages, bords de mer et ports. Il sillonne ainsi la France à bord de sa camionnette vitrée, spécialement aménagée pour «voir, voir de loin ». L’immensité des plaines de Beauce ou les perspectives de la mer du Nord l’attirent.

Ses toiles à l’univers évidé sont proches de celles de l’américain Edward Hopper. Sa construction de l’espace et de la lumière par des jeux d’aplats où les tons pastels se trouvent parfois rehaussés par la stridence d’une note colorée plus acidulée, a un aspect géométrique où tout est dit par de grands plans qui ne laissent aucune place à l’anecdote. C’est presque une peinture de nature morte mise en scène dans un ciel qui détermine l’ambiance. Il y a quelque chose d’intemporel dans ses paysages où la figure humaine est systématiquement absente.

« Loin de toute philosophie, mes toiles reflètent la réalité. «Less is more» : moins il y a de choses, plus on en voit. La solitude et le dépouillement ne sont pas tristes, ils sont essentiels. » Les oeuvres de Daniel LEVIGOUREUX ont été présentées en France et aux Etats Unis. Des expositions spécifiques lui ont été consacrées, notamment à Paris (Fabrique du 222 en 2013), à Meaux (Musée Bossuet en 2011), à Compiègne (Musée Antoine Vivenel 2006 et 2007), à Orléans (Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier en 2006), à Beauvais (Musée départemental de l’Oise en 2004).