DANSIN

Aux Arts Appliqués Duperré puis aux Arts Décoratifs, Isabelle DANSIN a étudié le textile, la laque, la peinture et l’art mural. Elle y a été particulièrement marquée par l’enseignement de Zao WOU-KI, illustrissime représentant de l’abstraction lyrique et lauréat entre autres du Prix Impérial de Peinture du Japon. Elle s’est également formée plus tard à la gravure.
Après des débuts à Paris et ses environs proches, elle privilégie le contact avec la nature, sa beauté, son silence et se fixe par choix un peu plus loin, dans le Vexin. Aujourd’hui encore la cour de son atelier rassemble de multiples plantes et essences, qu’elle protège avec un soin permanent et qu’elle observe en y trouvant la source de certaines de ses inspirations.
L’arbre a longtemps été le sujet principal des recherches de l’artiste. Elle puise la base de son travail dans la forêt, les feuilles, les racines, les écorces, les mouvements de la lumière et des saisons.
Puis c’est le retour au silence de l’atelier. A nouveau elle regarde, écoute ce qui se décante, un paysage intérieur émerge. « Peindre est pour moi un acte rituel. J’ai l’intuition d’un monde qui se révèle sous mes doigts, m’étonne. Le végétal s’impose. » A fleur de papier le dessin déploie sa ligne, la spirale d’une branche qui croît vers le ciel, le feuillage dense d’une végétation. La couleur fuse, les ocres, bleus, blancs, noirs évoquent l’eau, le ciel, la terre. A travers la trace elle ressent une présence, un être en métamorphose qui commence à prendre place dans ses créations.
Isabelle DANSIN privilégie actuellement le papier Kraft pour artiste. Outre ses qualités techniques l’artiste en aime la couleur sable, qu’elle laisse apparaître plus ou moins, en harmonie naturelle avec ses couleurs. Sa palette de nuances douces reflète la légèreté de ses compositions, entre peinture et estampe.
Ses gravures, présentées il y a quelques années à la galerie, sont remarquables pour la finesse infinie du trait du travail à l’eau forte sur cuivre, ou la complexité de la gravure au carborundum sur plexiglass. Ses nouvelles créations acryliques sur papier marouflé sur toile sont des oeuvres subtiles et fortes tant au niveau du décor que de leur pouvoir évocateur : le végétal y dissimule le fantastique de figures humaines et l’écriture de cultures imaginées.
Les oeuvres d’Isabelle DANSIN sont exposées en permanence dans des galeries françaises. On les retrouve dans les collections du Ministère des Affaires Etrangères.