KETELAERS

Greet KETELAERS est née en 1950 à Furnes, en Belgique, où elle habite et travaille toujours. Parallèlement à ses fonctions d’enseignante, elle a suivi des études supérieures de sculpture, d’histoire de l’art et de dessin.

Depuis une quinzaine d’années elle accumule de nombreux prix et distinctions.

Ses nus masculins trouvent une inspiration dans les spectacles de danse dont Greet KETELAERS est une spectatrice assidue. Elle y mémorise figures et positions, qui serviront de point de départ à son imaginaire.

Rencontres inopinées et photographies enrichissent également ses observations. Et elle reconnaît que son mari constitue un modèle facile. 

« Au début je sculptais aussi des femmes. Mais les corps des femmes ont plus de courbes, elles sont plus rondes. Les hommes m’intéressent davantage car leurs muscles sont plus apparents, les formes plus nettes, saillantes ». C’est pourquoi, depuis 2006, sa sculpture, en argile et en bronze, est exclusivement masculine.

L’œuvre décrit moins anatomiquement un corps qu’elle ne met en valeur son langage. Les mains et les pieds démesurés appuient le sens du mouvement. La facture et la couleur très sobres renforcent l’expression de la sculpture.