ROUBY

Zélie ROUBY est née en 1986. Après avoir étudié la sculpture, puis la céramique traditionnelle et pour finir le tournage, elle ouvre son atelier dès 2011. Aujourd’hui elle y travaille toujours, à Tain l’Ermitage, dans la Drôme..

En dépit de son jeune âge, ses créations ont rapidement été saluées par de nombreux prix. En 2011 elle a reçu avec 5 autres céramistes le Prix pour l’intelligence de la main de la Fondation Bettencourt Schueller. En 2014 c’est le Prix artiste de moins de 35 ans qui lui est décerné par la ville de Vallauris. La même année elle est lauréate du concours Jeune talent des Ateliers d’Art de France. En 2015, elle est distinguée par le Quentin d’Or du concours de la Jeune céramique européenne de Saint Quentin la Poterie.

Parallèlement ses oeuvres, qui ont eu l’honneur du Musée de la céramique de Sèvres et du Grand Hornu en Belgique, ont fait l’objet d’acquisitions par plusieurs musées français.

Enfin elle participe à des manifestations renommées, aux Etats Unis et en France, la dernière fin 2019 au centre emblématique de La Borne.

Beau palmarès qui contraste, comme bien souvent en matière de poterie, avec la modestie de la créatrice, discrètement localisée dans un garage transformé en atelier, dans une petite rue proche du Rhône. C’est là qu’elle tourne et donne vie à des pieces en grès chamotté. La technique du colombin lui permet d’élaborer des oeuvres de grande taille, et le travail de la forme, de la matière et de la couleur réussit à animer cette matière minérale.

Après avoir inventé des natures mortes aux teintes d’ombre, elle privilégie actuellement des engobes qui confèrent une présence éclatante à des formes qu’on qualifierait d’organiques. Sous cette appellation un peu conceptuelle c’est un style inspiré de la nature, souple, courbe, sinueux qui célèbre la jeunesse et le jeu. Avec ses couleurs tendres et son absence de rigidité il tourne le dos au design rationaliste du Bauhaus.

Et le contraste des matières, entre extérieur lisse et intérieur fortement grainé, renforce la personnalité de ce travail quasiment pictural.