STENUIT

« Petits motsnuments aux mots anonymes » : c’est ainsi que Nicole STENUIT nomme ses sculptures à lire en papier journal et en écorce.

Vous comprendrez combien elle est amoureuse des mots si vous montez dans son atelier, à Liège, dans une maison pleine de désordre et de charme : le lieu est totalement envahi de piles d’extraits de journaux. Où, miracle, elle réussit, malgré les apparences, à trouver finalement le passage qu’elle recherche et la texture dont elle a besoin, entre la finesse du papier du « Monde » ou l’épaisseur de celui du « Soir ».

Chacune des sculptures est intimement liée aux mots qu’elle porte, qui lui donnent sens et titre. Autour d’une armature de fil de fer ou de bois, la création passe par un travail de modelage d’une matière faite de papier journal et de colle, en particulier cette colle à l’os qui rend l’oeuvre si résistante.

« Elles n’ont pas de noms
Elles n’ont que des mots
Les mots du quotidien
Qu’elles mâchent et remâchent
A s’en faire un sang d’encre.
Elles ont parfois des rêves d’oiseau …
Ce sont des créatures de papier.
Elles vivent de nos histoires.
De nos espoirs, de nos drames,
Elles gardent la mémoire. »

Nicole STENUIT est née en 1947. Littérature oblige, elle a toujours collectionné journaux et magazines et est diplômée de philologie romane.

Après une brève escale dans l’enseignement, son cheminement passe par le théâtre pour dire la vie des campagnes, puis la video dans les cités ouvrières. Elle y découvre le papier mâché en y créant pour les enfants des marionnettes. Ainsi naît sa vocation pour la sculpture et commence son apprentissage autodidacte.

L’artiste expose chaque année en Belgique depuis 1996.